,

Sidemount.

Sidemount : Nouvelles sensations.

On vous l’a dit maints fois, le tek ce n’est pas seulement aller plus profond,
plus longtemps, avec plus de matériel.
Pour preuve la remise au goût du jour de la plongée Sidemount.

A l’origine le Sidemount était appelé plongée à l’anglaise en France et consistait simplement à porter les bouteilles latéralement sous les aisselles et le long du corps afin de passer dans des passages étroits, surtout bas de plafonds. Les bouteilles au départ étaient sanglées sur les hanches, peu mobiles. Puis cela a évolué vers ce que l’on appelait à l’époque harnais déstructuré où les bouteilles venaient se mousquetonner sur des anneaux à la poitrine et aux hanches réparties sur un harnais de type escalade/spéléo.

Dès les années 90, le Cave Diving Group en Angleterre, puis P.Bigeard en France proposait des harnais à accroche latérale, puis déstructurés, avec même une poche dorsale adaptée pour le modèle Bibige.

Un autre avantage du sidemount ou montage latéral était dès le départ la facilité de s’équiper dans des endroits où la mise à l’eau était délicate. Comme dans des puits avec mise à l’eau sur corde, où il suffisait d’accrocher les blocs une fois dans l’eau, ou des mises à l’eau étroites où il n’est pas aisé de capeler un bi bouteille. Enfin un avantage non négligeable est l’accès rapide aux robinetteries en cas de débit continu par exemple en eau froide(givrage). Il est alors aisé de fermer ces robinets et même d’ouvrir et fermer à volonté.

Mais à présent, le retour du Sidemount dépasse très largement le cadre des explorations spéléo dans des conditions difficiles. Son utilisation actuelle s’inscrit plus dans la recherche de nouveauté. Nouvelle manière de plonger. Nouvel équipement. Nouvelles sensations.

D’ailleurs les agences de certifications commerciales ne s’y trompent pas qui proposent toutes leur formation en configuration Sidemount :TDI, IANTD… et même PADI/DSAT !

Un premier argument pour plonger en Sidemount peut être tout simplement de changer de la routine de la bouteille ou du lourd bi bouteilles dans le dos. On peut poser sa ou ses bouteilles à porter en latéral, puis les accrocher tranquillement assis dans le bateau ou une fois dans l’eau pour les plongées du bord.

Donc nouveaux types de harnais à choisir, nouveau matériel sur lequel se former, nouvelle configuration à essayer. Autant d’éléments motivants pour des plongeurs Tek déjà installés dans une routine.

Enfin dans l’eau, le ressenti est totalement différent et nouveau. La glisse avec un bon Trim, bien à plat,et un bon palmage, est meilleure puisque vous n’avez rien qui freine dans le dos. Les blocs sont collés au corps. On est donc plus hydrodynamique. C’est encore plus flagrant en scooter, surtout à grande vitesse ! Rien de comparable en fluidité et aisance !

Quels sont les différents types de harnais Sidemount ?

1)Les harnais « Tout en un » avec bouée de flottabilité intégrée. Nous avons sélectionné pour vous le Nomad de Dive Rite et le SMS 100 de Hollis car disponibles facilement en France. Mais il existe aussi d’autres modèles comme l’Armadillo, le Profil d’OMS, le Reccon d’Oxycheq…

-Le Nomad de Dive Rite fut l’un des premiers à apparaître dans sa catégorie. Il est basé sur un harnais transpack et équipé sur la partie arrière basse d’une queue de castor avec des longs anneaux pratiques pour fixer blocs vers l’arrière, ainsi que le petit matériel. La wing est d’assez grande contenance pour offrir de la marge.

-Le SMS 100 d’Hollis est basé sur le même principe mais avec une wing un peu plus compacte et à tendance circulaire. Il y a une seule plaque dorsale englobant la partie « queue de castor » pour fixer le bas des bouteilles. Pour la fixation de la partie haute (robinets) on utilise comme pour le Nomad des élastiques. Robuste et compacte.

D’une manière générale, les harnais Sidemount « tout en un » sont pratiques car équipés dès le départ d’une wing pour la flottabilité. Pas de bricolage, ils sont prêts à être utilisés, généralement bien conçu. Ils sont par ailleurs plus lourds, encombrants et plus chers.

2)les harnais simples .Là encore nous avons retenu l’Ultimate et le Easy Sidemount …car disponibles et déjà utilisés en France, mais il existe d’autres modèles intéressant comme celui de Steve Bogaert ou de Martin Farr…

-Le Harnais Ultimate

«  Sans aucune couture, l’évolution est dans l’élimination complète de pièces rigides pas toujours très confortables, coupant la sangle… Ce qui permet aussi une amélioration notable de confort, les sangles d’épaules coulissant entres-elles avec les mouvements du torse du plongeur !

Pas de plaques, trois sangles très facilement réglables par des passants spéciaux, et le dessin unique d’anneaux de petite taille permettant un positionnement idéal des blocs, tout en étant utilisables avec des gants étanches !

Utilisation d’un élastique continu, faisant une boucle sur les valves des blocs, permettant que ceux-ci se collent littéralement aux flancs du plongeur, grâce au léger mouvement de torsion transmis a la bouteille ».

-Le Harnais Easy Sidemount

« De conception simple et robuste, il se règle comme un harnais de plaque pour bi-bouteille, ne se dérègle pas lors de l’utilisation.

Le concept est basé sur deux mini back plate (une au niveau des omoplates et l’autre au niveau des lombaire) d’une seule sangle qui sert de bretelle et de ceinture et d’une autre de sous-cutale.

On trouve un D-ring au niveau des épaules et deux D-ring de chaque côté de la ceinture pour déplacer les bouteilles en fonction de leurs flottabilités au cour de la pongée.

De plus on trouve sur ce harnais des Rigid D-ring qui permettent de d’accrocher des accessoires comme le dévidoir, spool, support de flêches et cookies et phare.

Il est monté également un deux D-ring au niveau de la sous-cutale.

Un système d’élastique en seul brin qui permet de maintenir le haut des bouteilles par les robinets.

Il est facile de remplacer les deux sangles en cas de trop grosse usure car ce sont des sangles basiques de harnais classique ».

D’une manière générale, les harnais simples sont plus légers, moins encombrants, surtout lors de voyages en avion, et moins onéreux.

Mais il est tout de même conseillé de porter une source de flottabilité au moins comme un vêtement étanche, une poche dorsale adaptée,une stab BCD ou une wing modifiée, ou même un camel bag…au delà de 40m 2 sources de flottabilité sont fortement recommandées.

Donc essayez le Sidemount, c’est l’adopter!

Remerciements à

Yannig Charles et David Mayor pour l’aide lors de la rédaction de cet article.

Harold de Nanteuil,Yannig Charles et Santiago Pintado pour le Harnais Ultimate

David Mayor pour le Harnais Easy Sidemount

Pour le HarnaisUltimate

Créé par Santiago Pintado et Yannig Charles(yannig73@gmail.com)

http://santiago-divingmexico.webs.com/apps/blog/show/3858880-le-harnais-sidemount-ultimate

Commercialisé en France par Harold de Nanteuil

http://www.hlbdive.com/95-ultimate-side-mount

Pour le Harnais EASY SIDEMONT

Concepteur : Josef ZAHORA.( http://www.e-diving.cz )

Co-concepteur et test et commercialisation France : EASY TECH DIVING. ( www.easy-tech-diving.com

Pour toute formation sidemount en spéléo ou non

Pascal.bernabe@libertysurf.fr

www.pascalbernabe.com

0033676861561

Infos :

http://www.santiago-divingmexico.webs.com/ http://www.hlbdive.com/95-ultimate-side-mount http://plongeesout.com/ http://www.sump4.com/sidemount/ http://www.quietdiver.com/ http://www.cavediver.net/index.php http://thedecostop.com/forums/index.php http://www.sidemountscubadiving.com/ http://www.farrworld.co.uk/acatalog/equipment.html http://www.gosidemount.com/ http://www.diverite.com/ http://www.golemgear.com/images/document/Armadillomanual.pdf http://www.omsdive.com/backplate.html http://hollisgear.com/prodview.asp?id=121